• Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2017 - Tous droits réservés - Fannette Charvier

Please reload

Posts Récents

CE QUI CHANGE AU 1ER NOVEMBRE

31/10/2019

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Auditions d'Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé et de Laura Flessel, Ministre des Sports

26/09/2017

 

 

Une table-ronde sur le thème des activités physiques, des activités sportives et de la santé était organisée ce mardi, de façon conjointe avec la Commission des Affaires Sociales. Étaient présents comme intervenants :

- Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé;

- Laura Flessel, Ministre des Sports;

- Thierry Bouillet, Oncologue à l’Hôpital américain de Paris et co-fondateur de la CAMI (Cancer, arts martiaux et informations), association qui propose des séances d'activités physiques dans plus d'une vingtaine de centres en France ainsi que du site sportetcancer.com qui traite de la manière dont le sport peut se mettre au service de la médecine.

- Alexandre Feltz, Médecin et Adjoint au maire de Strasbourg, en charge de la santé publique et environnementale

 

 Les Maisons du sport-santé 

La Ministre des Sports a annoncé la mise en place de 500 maisons de sport-santé sur tout le territoire français, avec une priorité donnée aux « quartiers populaires ». Ces maisons de sport-santé sont destinées à pouvoir accueillir les personnes malades (obésité, maladies cardiovasculaires, diabètes, etc.), en leur permettant de se remettre en forme grâce à des coachs adaptés, et tout en leur garantissant un suivi médicalisé personnalisé.

 

 Le "sport sur ordonnance" 

La loi du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé prévoit, dans son article 144, la prescription, par le médecin traitant, de l'activité physique adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical du patient, dans le cadre du parcours de soins des patients atteints d'une affection de longue durée. Pour autant, malgré une idée originale, la mise en application de ce décret est complexe et le financement reste à la charge du patient.

Depuis 2012, la ville de Strasbourg a mis en place ce dispositif. Les médecins strasbourgeois ont ainsi à leur disposition un formulaire et orientent les patients vers des ergothérapeutes, des psychomotriciens ou tout autre animateur sportif certifié. Ceux-ci font un retour au médecin avec un protocole d’activité physique. Le choix de l’activité physique est laissé au professionnel du sport mais le médecin, s’il souhaite, peut également donner son avis. En octobre 2015, la ville de Strasbourg a lancé les premières Assises européennes du sport-santé sur ordonnance. Près d’une trentaine de collectivités, toutes engagées dans la promotion et la mise en place d’un dispositif de prescription médicale d’une activité physique adaptée aux pathologies des patients, ont décidé de créer un groupe de travail national des villes sport-santé sur ordonnance, en partenariat avec le réseau français des Villes santé de l’Organisation Mondiale de la Santé. Ce réseau va permettre de poursuivre le travail engagé lors des Assises avec pour objectif de favoriser le développement de ces dispositifs, en y associant les collectivités, pour le plus grand bénéfice de nos concitoyens.

J'ai interrogé la Ministre des Solidarités et de la Santé au sujet des retours des autres collectivités ayant mis en place le dispositif et l'avenir de celui-ci à l'échelle nationale.

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square