• Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2017 - Tous droits réservés - Fannette Charvier

Please reload

Posts Récents

CE QUI CHANGE AU 1ER NOVEMBRE

31/10/2019

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

PRÉVENTION - Création d'un "service sanitaire" pour les étudiants en santé

16/03/2018

 

La prévention est l'une des priorités du Gouvernement en matière de santé, et la création d’un service sanitaire pour les étudiants en santé était un engagement de campagne d’Emmanuel Macron.

 Le contexte 

 

Les dépenses de notre système de santé sont aujourd'hui focalisées sur le curatif, une fois que la maladie ou l’accident sont survenus.

 

La fréquence des comportements à risque (consommation de tabac, de cannabis, d'alcool, obésité...) reste élevée en France. Elle est particulièrement prégnante chez les jeunes et parmi les publics les plus fragiles socialement, qui bénéficient d'une moindre sensibilisation aux comportements favorables à la santé, ce qui renforce et pérennise les inégalités de santé.

 

L'instauration d'un service sanitaire pour tous les étudiants en santé s'inscrit dans le cadre de la Stratégie nationale de santé dont le premier axe est de mettre en place une politique de prévention et de promotion de la santé.

 

 Les objectifs 

 

La mise en place du service sanitaire à l'échelle nationale est inédite et constitue une première en Europe. L'objectif est que les futurs professionnels de santé deviennent des ambassadeurs de la prévention dans les milieux de vie (écoles, entreprises, maisons de retraite, EHPAD, prisons et autres), notamment auprès des publics les plus fragiles. Les étudiants seront initiés aux enjeux de la prévention avant de se rendre au contact de la population.

 

 La réforme 

 

Ce service prendra la forme d'interventions de prévention conduites partout sur le territoire par plus de 47 000 étudiants en santé dès la rentrée 2018. Des expérimentations ont été lancées à partir de ce mois de mars dans des territoires précurseurs : Angers, Clermont-Ferrand, Caen et Dunkerque.

Le service concernera 100% des étudiants en santé dès 2019, soit 50 000 étudiants par an.

 

4 thèmes prioritaires mais non exclusifs d'intervention ont été retenus :
- Vie affective et sexuelle ;
- Nutrition ;
- Addictions ;
- Promotion du sport.

 

A terme, une concertation avec l'ensemble des parties prenantes devra permettre :
- d'identifier les thématiques d'intervention prioritaires ;
- d'identifier les lieux d'intervention ;
- de proposer des conventions entre les structures de formation et les structures d'accueil.

 

Ce service obligatoire pour l'obtention du diplôme sera effectué sur 3 mois. Il sera inclus dans les maquettes de formation des étudiants sans modifier la durée de leurs études. Il ne sera pas rémunéré mais les frais de déplacement des étudiants seront pris en charge par l'État.

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square