• Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2017 - Tous droits réservés - Fannette Charvier

Please reload

Posts Récents

CE QUI CHANGE AU 1ER NOVEMBRE

31/10/2019

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

BESANÇON - Echange avec le syndicat des sages-femmes

14/10/2019

Le vendredi 11 octobre, j'ai reçu à ma permanence, 7 rue des artisans à Besançon, Isabelle Maignien, sage-femme libérale et coordinatrice de l'Organisation Nationale Syndicale des Sages Femmes.

 

 

Pendant plus d'une heure, j'ai pu échangé avec Isabelle Maignien, coordinatrice de l'Organisation Nationale Syndicale des Sages Femmes. Nous avons fait le point sur les missions des sages-femmes et sur leurs attentes en terme de législation. 

 

Des différences de traitements entre professionnels.

 

Aujourd’hui, lorsqu’une femme est enceinte, elle peut faire appel à différents professionnels de santé pour le suivi de sa grossesse : une sage-femme, un gynécologue obstétricien, un gynécologue médical, ou encore un médecin généraliste.

Isabelle Maignien m'a fait part de traitement différent entre ces principaux interlocuteurs. En effet, les spécialistes n’ont pas tous les mêmes attributions. Ainsi, lorsqu’il s’agit par exemple de renouveler un congé pathologique pré ou post-natal - uniquement pour des femmes qui subissent des complications médicales -, seuls les médecins (généralistes ou gynécologues) peuvent prescrire ce renouvellement, les sages-femmes n’en ont pas la possibilité. De même, les sages-femmes ne peuvent pas prescrire plus de 14 jours d’arrêts, lorsque les médecins peuvent aller jusqu’à 28 jours après l’accouchement.

 

Nous avons également échanger sur le quotidien des sages femmes. 

Une échange riche et constructif ! 

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square