ECOLE DE LA CONFIANCE - L'engagement de la communauté éducative



Cet article est un préambule, une introduction, une déclaration des principes qui irriguent tout le texte et, plus largement, l’ensemble du système éducatif. Il n’altère nullement le lien de confiance ; au contraire, il le renforce.


Il énonce des valeurs : la confiance et le respect mutuel qui doivent prévaloir entre les acteurs au sein des communautés éducatives ; le respect par tous de l’institution, de son principe comme de son fonctionnement ; la considération pour les enseignants, mais aussi pour les parents et pour les élèves. C’est de cohésion dont il est question ici, de cohésion autour des savoirs et des valeurs communes. C’est le sens de l’intitulé du chapitre Ier : « l’engagement de la communauté éducative » – l’engagement de tous pour des relations plus confiantes, plus harmonieuses, plus apaisées, ce qui sera de nature à faire refluer la violence et à améliorer le bien-être des élèves au sein des établissements, donc à favoriser la réussite.



Cet article renforce-t-il le contrôle des enseignants concernant leur liberté d'expression et les sanctions qui peuvent les viser ? NON

Ce texte ne crée aucune obligation supplémentaire, aucune nouvelle sanction, comme le précise le Conseil d’État : ces dispositions « réitèrent des obligations générales qui découlent du statut des fonctionnaires ».


Pour lever les ambiguïtés et apaiser les inquiétudes, j’ai déposé en commission un amendement qui a été adopté, et qui précise que l’engagement et l’exemplarité ici mentionnés doivent être compris dans le respect de la loi du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires.


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2017 - Tous droits réservés - Fannette Charvier