SPORT/SANTE - Question à Roxana Maracineanu concernant la mise en place des Maisons Sport-Santé

21/01/2020

 

Cet après-midi, j'ai interrogé la Ministre des Sports concernant la mise en place des Maisons Sport-Santé, dont 138 ont déjà été labellisées, dont une dans le département du Doubs, à Planoise (Besançon). 500 structures verront le jour d'ici 2022.

 

 

 Texte de mon intervention 

 

Merci M. le Président. 
Ma question s’adresse à Roxana Maracineanu, Ministre des Sports.

 

Madame la Ministre,

 

Dans nos sociétés occidentales modernes, l’inactivité physique et la sédentarité sont des fléaux désormais considérés par l’OMS comme les principaux facteurs de morbidité évitable dans le monde. A titre d’exemple, en France, les spécialistes considèrent que l’inactivité physique et la sédentarité font chaque année dix fois plus de victimes que la route.

 

A contrario, les bénéfices de la pratique d’activité physique et sportive, en termes de santé et de bien-être, ne sont plus à démontrer.

 

Une pratique régulière, même modérée, permet ainsi de prévenir et de traiter à la fois des pathologies sévères comme les cancers, le diabète ou les maladies cardiovasculaires et les facteurs de risque des maladies chroniques que constituent le surpoids et l’hypertension artérielle.

 

Favoriser cette activité physique et sportive pour tous doit donc être considéré comme une cause d’intérêt général. En préventif ou en thérapeutique, la pratique du sport est aujourd’hui un enjeu sanitaire majeur.

 

Cependant, sortir durablement de l’inactivité n’est pas toujours chose facile et l’accompagnement par des professionnels de la santé et du sport est souvent nécessaire.

 

En agissant de concert, ils apporteront des réponses à la fois adaptées et de proximité pour les personnes souhaitant reprendre une activité physique, c’est tout l’enjeu des Maisons Sport-Santé dont vous avez annoncé la labellisation des 138 premières structures le 14 janvier dernier. Elles contribueront de manière concrète, sur les territoires, à atteindre l’objectif fixé dans le programme présidentiel de 3 millions de pratiquants supplémentaires.

 

Madame la Ministre, pourriez-vous nous rappeler le fonctionnement de ces structures ainsi que l’articulation entre les différents intervenants que sont l’Etat, les collectivités territoriales, les associations, les professionnels du sport et les établissements de santé?

 

Par ailleurs, comment faire en sorte que les Maisons Sport-Santé rayonnent sur un territoire plus large que les seules communes sur lesquelles elles sont implantées ; sur les territoires périphériques donc, en particulier ruraux, pour lesquels les accès à la santé et au sport sont déjà limités ?

 

Je vous remercie.
 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Accord européen : un pas de géant dans la construction européenne !

21/07/2020

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square