Please reload

Posts Récents

SPORT - Question à Frédéric Sanaur, directeur général de l'Agence Nationale du Sport

03/06/2020

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

COVID-19 : Retour sur le discours du Président

14/04/2020

Hier soir, le Président de la République s’est exprimé une quatrième fois devant les Français depuis le début de la crise. Une intervention très attendue pour faire le bilan de ce mois de confinement et préparer la suite.

 

 Quelques enseignements... 

D’abord l’occasion de rendre hommage à tous les personnels mobilisés, investis et au service des autres sur le terrain pour soigner les malades et faire en sorte que ce confinement soit le plus efficace possible.

 

Avec l’humilité à laquelle chacun de nous doit (ou devrait) s’astreindre face à cette situation inédite, le Président de la République n’a pas caché les failles et les insuffisances que la situation a révélées. Y’a-t-il eu des erreurs ? Certainement. Mais face à un virus inconnu et à une pandémie que beaucoup n’avaient pas vu venir, il a fallu prendre des décisions rapides mais pas précipitées avec les informations partielles à disposition. Ces informations ont été consolidées grâce aux observations des équipes soignantes et aux recherches entreprises dans les laboratoires du monde entier, les recommandations de l’OMS et des sociétés savantes ont évolué et notre stratégie a été adaptée en conséquence, après avis du conseil scientifique.

 

Tout le monde en est conscient, nous avons manqué de masques et de divers autres matériels, mais ce manque n’est pas un problème franco-français, il s’agit d’une pénurie mondiale causée par une demande qui explose et une offre qui n’arrive pas à suivre car essentiellement localisée en Chine, premier foyer du Covid-19. Nous avons également manqué de tests de dépistage que là aussi nous devons importer pour une très large part.
Ces problèmes sont en passe d’être résolus, du moins d’être très largement atténués. A la sortie de cette crise, une réflexion devra s’engager concernant notre logistique vis à vis des produits « stratégiques », de leur gestion mais surtout de leur approvisionnement et de notre autonomie.

 

Si des problèmes ont fait surface, il ne faut pas non plus passer sous silence notre capacité à nous adapter à des situations nouvelles et difficiles et à trouver des solutions à toutes les échelles : notre système de santé a résisté grâce au doublement du nombre de lits en réanimation, des entreprises se sont alliées pour fabriquer 10.000 respirateurs, des associations se sont mobilisées pour faire le lien entre les commerçants et les personnes qui ne peuvent sortir de chez elles, des particuliers ont construit des masques de protection pour les soignants avec leur imprimante 3D… Autant d’initiatives à souligner pour montrer que chacun peut apporter sa pierre à l’édifice.

 

 Prolongation du confinement jusqu'au 11 mai 

 

Cela fait plusieurs jours que le nombre de décès quotidiens est assez stable mais surtout que le nombre de personnes admises en réanimation diminue de façon conséquente. Ces indicateurs sont encourageants, mais cela ne signifie pas que l’épidémie va bientôt prendre fin. Des morts, il y en aura encore ; l’objectif reste toujours de limiter ces chiffres épouvantables que l’on nous annonce chaque soir.

 

Le confinement a fait ses preuves, il faut le poursuivre tant que nous n’aurons pas davantage ralenti la progression du virus. La date du 11 mai a été annoncée. Je tiens à mettre en garde contre des raccourcis un peu trop rapides : le 11 mai ne correspond pas au début du déconfinement, c’est l’échéance de la prolongation du confinement. Un objectif, donc, mais en rien une certitude. Si les conditions ne sont pas réunies, le confinement devra de nouveau être prolongé. A chacun d’entre nous de respecter les consignes pour que cet objectif du 11 mai devienne une réalité.

 

Durant cette période, les règles prévues par le Gouvernement continuent de s’appliquer et des mesures économiques viendront soutenir les travailleurs, les entreprises et les plus fragiles :

  • Les mesures de protection pour les travailleurs et les entreprises (chômage partiel, financements) seront maintenues et renforcées.

  • Un plan spécifique sera mis en place pour les secteurs de l’économie durablement affectés par la crise : tourisme, restauration, hôtellerie, culture, événementiel, etc. Des annulations de charge et des aides spécifiques seront mises en place pour ces secteurs.

  • Une aide exceptionnelle sera mise en place pour les familles les plus modestes avec enfants et les étudiants précaires.

 Et après ? 

 

L’heure du déconfinement viendra – le 11 mai espérons-le – et une nouvelle étape pourra s’ouvrir pour tendre progressivement vers un retour à un quotidien plus…normal. Le Président de la République a annoncé la mise en place de mesures spécifiques : 

  • Les crèches, les écoles, puis les collèges et lycées seront ouverts à compter du 11 mai. C’est une priorité compte-tenu des inégalités qui ont pu être induites par leurs fermetures. Des règles de fonctionnement particulières seront aménagées dans ces établissements pour permettre d’accueillir les élèves. Jean-Michel Blanquer sera ce soir au JT de France 2 pour clarifier un peu les choses et répondre aux polémiques naissantes.

  • Le plus grand nombre de nos concitoyens sera autoriser à retourner travailler, afin de permettre à notre industrie de redémarrer et de reprendre la production. En lien avec les partenaires sociaux, le Gouvernement préparera cette reprise d’activité afin de protéger les salariés au travail.

  • Les lieux rassemblant du public resteront cependant encore fermés. Les grands rassemblements impliquant un public nombreux ne seront pas autorisés avant la mi-juillet au moins.

  • Les personnes âgées, les plus vulnérables, celles souffrant de maladies chroniques, devront agir avec prudence et rester chez elles dans un premier temps.

  • Le nombre de tests quotidiens sera augmenté, en priorisant les aînés, les soignants et les personnes les plus fragiles, à la faveur d’une mobilisation de tous les laboratoires publics et privés. A la sortie du confinement, toutes les personnes dites symptomatiques pourront ainsi être testées. Les personnes atteintes du virus pourront être mises en quarantaine, prises en charge et suivies par des médecins.

  • Une application numérique dédiée sera développée en contact avec certains de nos partenaires européens. Elle permettra, sur la base du volontariat, de savoir qui a été en contact avec une personne contaminée par le COVID-19. Le Président souhaite que les assemblées puissent en débattre et que les autorités compétentes puissent nous éclairer. L’État veillera au respect de nos libertés publiques et de nos institutions démocratiques.

  • En lien avec les mairies, l’État permettra aux citoyens de se procurer des masques « grand public », grâce à des importations et l’appui de notre fabrication nationale, qui a fortement progressé.

  • Le Gouvernement présentera d’ici 15 jours le plan de « l’après 11 mai » et les détails d’organisation de notre vie quotidienne. Des points de rendez-vous réguliers se tiendront pour que nous puissions adapter les mesures prises et ensemble décider de manière régulière d’ajuster les choses.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square