COVID-19 : des dispositifs pour lutter contre les violences conjugales

Le secrétariat d'état en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes a mis en place un plan d'urgence pour lutter contre les violences conjugales lors de cette période de confinement.



Des alertes possibles dans les pharmacies

Pour permettre aux femmes victimes de violences conjugales d'appeler à l'aide, un dispositif d'alerte dans les pharmacies a été mis en place. Les victimes peuvent se rendre dans les pharmacies pour faire part de leur situation.


Des alertes en ligne

S'il est difficile de joindre des plateformes d'appels quand on est confiné avec son compagnon, il est possible de donner l'alerte plus discrètement. La plateforme gouvernementale Arrêtons les violences permet ainsi de dialoguer avec des forces de l'ordre de manière anonyme. Elle "reste active 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Il est également possible de déclencher l'alerte via l'application gratuite App-Elles. La fonction "alerte" permet d'envoyer un message d'appel à l'aide à trois contacts préalablement choisis sous forme de SMS, accompagné de sa position GPS et d'une photo prise automatiquement par le téléphone.

Des invitations à quitter le domicile

Les associations indiquent aux victimes de violence qu’elles peuvent se sauver, et fuir et appeler le 115 pour l'hébergement. En effet, malgré le confinement les victimes peuvent être hébergés.

Les personnes victimes de violences domestiques sont invitées à prétexter une sortie, pour réaliser des courses par exemple, afin de pouvoir donner l'alerte et quitter le domicile familial.


Des lignes d'écoute et d'urgence maintenues


Le numéro d'écoute national du 39 19 reste opérationnel et disponible du lundi au samedi de 9 heures à 19 heures. Les services de police ou de gendarmerie (17 ou 112), les pompiers (18 ou 112) ainsi que le Samu (15) restent, eux, mobilisés en permanence pour répondre aux urgences. Le numéro du 115 est également disponible pour demander une mise à l'abri.


Un soutien WhatsApp à la parentalité


Les tensions peuvent également être exacerbées par la gestion des enfants en période de confinement. Cette application a pour objectif de prémunir le basculement dans la violence. L'initiative se présente sous la forme d'une boucle WhatsApp intitulée "Confinement et parentalité", qui dispense chaque jour une idée d’activité facile à faire, une autre de dessin animé ou activité en ligne, et un conseil pour décompresser. A noter que pour prévenir les violences parentales, le gouvernement a également publié un "guide des parents confinés" .









Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2017 - Tous droits réservés - Fannette Charvier