ASSISES DE LA SANTÉ MENTALE_ Des mesures historiques

Lors de la clôture des Assises de la santé mentale et de la psychiatrie, mardi 28 septembre au ministère de la santé, le Président de la République, Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles mesures en faveur de la santé mentale.


Les constats sur la santé mentale en France


- Un Français sur cinq est touché chaque année par un trouble psychique ( un sur quatre depuis la pandémie)

- 64% des Français ont déjà ressenti un trouble ou une souffrance psychique et 30% ont dans leur entourage une personne concernée par une souffrance psychique

- le taux de suicide en France est l'un des plus élevés des pays européens

- les Français sont les plus gros consommateurs au monde de psychotropes

- Après les accidents de la route, le suicide est la deuxième cause de mortalité entre 10 et 25 ans

- 15% des jeunes en France connaissent un épisode dépressif caractérisé entre 16 entre 25 ans


Les mesures clés


Psychologues

> Prendre en charge pour l’ensemble de la population, un forfait de séances chez le psychologue en ville.

Les consultations de psychologues seront remboursées par la Sécurité sociale sur prescription, à partir de 3 ans. La mesure entrera en vigueur en 2022 ; la première séance sera prise en charge à hauteur de 40 euros, et la deuxième de 30 euros.



Prévention

> Développer des premiers secours en santé mentale dans tous les secteurs de la société.

> Un numéro vert pour la prévention du suicide

Promis en juillet 2020 dans le cadre du "Ségur de la santé", le nouveau numéro national de prévention du suicide entrera en fonctionnement ce vendredi 1er octobre : gratuit, accessible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, depuis tout le territoire national, ce numéro permettra d'apporter une réponse immédiate aux personnes en détresse psychique et à risque suicidaire.


Enfants/ados

> Créer une maison des adolescents dans chaque département.

> Créer 100 places en accueil familial thérapeutique sur 2 ans.

> Augmenter sur 3 ans de 400 ETP en 2022-2024 les effectifs

des centres médico-psychologiques infanto-juvéniles.


Psychiatrie adulte

> Eviter le syndrome post-partum : un entretien systématique autour de la 5e semaine après l'accouchement sera instauré début 2022 pour repérer les dépressions post-partum, qui toucheraient entre 15 et 30% des mères

> Augmenter sur 3 ans de 400 ETP les effectifs des centres médicopsychologiques

en 2022-2024.


Personnes âgées

> Créer 20 équipes mobiles pour la prise en charge des personnes âgées

en EHPAD et dans les structures médico-sociales.


Formation

> Créer 12 postes d’enseignants chercheurs en psychiatrie

supplémentaires entre 2022 et 2025.


Recherche

> Créer l’institut de stimulation cérébrale et le centre e-CARE

de prise en charge et de recherche sur l’enfant.



Posts à l'affiche