BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ – 2,74 milliards d'euros pour la Région

Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, s’est rendue vendredi 5 février, en Bourgogne Franche-Comté pour signer un accord historique.



Cet accord vise à définir les orientations du Contrat de Plan Etat-Région (CPER) Bourgogne Franche-Comté 2021-2027 ainsi que de l’accord régional de relance 2021-2022 pour mener des actions coordonnées et donc plus efficaces.


Durant les sept prochaines années c’est 2,74 milliards d’euros qui seront investis à la fois par le Conseil Régional et par l’État au service du territoire.


Un contrat d’objectif pour les 6 années à venir


Le CPER est un contrat de six années pendant lesquelles l’État et la Région s’engagent à financer des projets ou des filières d’avenir. Ce dernier constitue à lui seul 1,5 milliards d’euros d’investissement sur la période 2021 - 2027.

Le Contrat de Plan Etat-Région Bourgogne Franche-Comté répond à trois objectifs stratégiques principaux :

- Promouvoir les innovations et conditions nécessaires à la réindustrialisation ;

- Lutter contre la désertification rurale et les fractures territoriales ;

- Contribuer à l’objectif planétaire de la neutralité carbone.


Concrètement, le CPER permet par exemple de financer la transition écologique avec une enveloppe de plus de 230 millions d’euros. 2 millions d’euros destinés à la rénovation thermique des bâtiments, 24 millions d’euros alloués au développement des énergies renouvelables ou encore 30 millions d’euros pour la préservation de la biodiversité. Ce contrat permet également de débloquer 117,2 millions d’euros pour l’enseignement supérieur avec par exemple le soutien à des projets de recherche. Le CPER concerne aussi la culture, le sport, l’éducation, la santé, ...



250 millions d’euros pour la transition écologique


L’accord de relance Etat-Région 2021-2022 représente quant à lui 1,25 milliards d’euros. Cette action est soutenue par l’Union européenne dans le cadre du plan de relance européen «Next Generation EU». Ce pacte permettra de soutenir les acteurs locaux et d’investir dans l’économie régionale.


L’une des priorités de la Région, la transition écologique s’est vue allouée la somme de 250 millions d’euros avec notamment le développement de TER hybrides : hydrogène/électrique. L’accord de relance va aussi permettre d’investir, à hauteur de 32 millions d’euros, dans l’enseignement supérieur et surtout dans la rénovation de résidences étudiantes à Besançon.


Le détail


2,74 milliards d’euros : investissement de l’Etat et de la région pour le territoire


o 1,25 milliards d’euros : Accord de relance Etat/Région 2021-2022

o 1,5 milliards d’euros : contrat de plan Etat-Région 2021-2027


Posts à l'affiche