COVID-19 : à nouveau confinés

Compte tenu de l’accélération récente et brutale de la propagation de l’épidémie, dont est victime toute l’Europe et qui dépasse les prévisions les plus pessimistes qui ont pu être faites, le Président de la République a annoncé le mercredi 28 octobre la mise en place d’un confinement national. Ce dernier a débuté dans la nuit du jeudi 29 au vendredi 30 octobre et est annoncé jusqu’au 1er décembre a minima, avec un point qui sera fait à 15 jours.

Les déplacements sont restreints

Les déplacements autorisés sont listés ici

Les différentes attestations (permanentes, ponctuelles) sont disponibles ici.

● Les mariages et les enterrements peuvent se tenir, avec une limite stricte de personnes rassemblées.

Situation des commerces : la première nécessité

● Certains commerces sont fermés administrativement, d’autres restent ouverts afin de couvrir les besoins de première nécessité des Français durant cette période de confinement comme les commerces alimentaires.

●Les aides et soutiens au secteur économique sont prolongés, certains sont augmentés (jusqu’à 10 000 euros par mois pour le Fonds de Solidarité). Des exonérations de charges sociales entrent en vigueur pour les entreprises fermées administrativement. Ces commerces sont par ailleurs autorisés à organiser du « Clique et Collecte ». Les ventes réalisées par ce système n’entreront pas dans le calcul du fonds de solidarité. J’invite chacun à ne pas se ruer sur les grandes plateformes étrangères et à « cliquer local ».

L’ensemble des dispositifs existants sont disponibles ici et une Foire aux Questions est accessible pour bien s’y retrouver.

Les écoles restent ouvertes

● Nous l’avons vu, lors du premier confinement, les effets de la fermeture physiques des écoles ont conduit à parfois « perdre » des élèves, malgré le travail énergique des enseignants. Afin de préserver l’équilibre des enfants, et afin de ne pas creuser les inégalités scolaires liées aux fermetures, les écoles, collèges et lycées restent, pour le moment, ouverts.

● Les élèves de 6 à 11 ans sont désormais concernés par l’obligation du port du masque. Cette décision fait suite à l’évolution sur le sujet de l’avis de l’Organisation Mondiale de la Santé, qui ne recommandait pas le port du masque pour les enfants de moins de 11 ans il y a 6 mois, mais qui le recommande désormais à partir de 6 ans dans certaines conditions dans un avis conjoint avec l’UNICEF.

● Dans l’enseignement supérieur, les cours se déroulent en ligne, sauf pour les enseignements techniques ou pratiques. Les services universitaires sont maintenus sur rendez-vous.

● Les formations et concours peuvent se dérouler et constituent une dérogation de déplacement.

L’ensemble des dispositions dans l’éducation

Les Outre-Mer

● En Outre-mer, le confinement s’applique pour le moment en Martinique.

● Un test négatif de moins de 72 heures est exigé pour l’embarquement dans transports aériens vers les Outre-Mer.

Posts à l'affiche