Covid-19 : l'épidémie s'emballe





Face à un emballement épidémique, le Gouvernement a tenu un point presse jeudi dernier sur la situation sanitaire du pays.

La progression du virus est rapide et préoccupante dans tous les pays d’Europe. Aucun pays n’est épargné́.

L’Irlande et le Pays de Galles sont entrés dans un confinement général. Des confinements partiels sont entrés en vigueur en République Tchèque et en Slovénie. Ailleurs, des mesures restrictives sont prises :

- En Espagne, l’état d’urgence sanitaire est en vigueur jusqu’en mai prochain. Un couvre-feu est en vigueur à partir de 23 heures.

- en Italie, bars et restaurants ferment à 18 heures et les piscines, salles de gym, cinémas et théâtres sont fermés jusqu’au 24 novembre. Des couvre-feu sont aussi entrés en vigueur dans certaines régions.

- Couvre-feu : en Belgique, le couvre-feu est en vigueur à partir de 22 heures et les magasins ferment à 20 heures ; en Grèce, un couvre-feu est en vigueur à Thessalonique et Athènes ; ainsi qu’en Slovaquie.


La France n’échappe pas à la reprise épidémique.

L’évolution de la situation sanitaire a conduit l’Assemblée Nationale à voter la prorogation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’en février prochain.

Le Gouvernement, la semaine dernière, a placé l’ensemble du territoire national en état d’urgence sanitaire et de déclarer le couvre-feu dans 8 métropoles et dans les départements de la région Ile-de-France.

Alors que nous avons besoin de temps avant de sentir les effets de ces mesures, la circulation du virus a continué́ à s’intensifier :

- Le taux d’incidence continue à progresser de manière exponentielle

- Toutes les tranches d’âges sont touchées ; le taux d’incidence pour les personnes âgées de plus de 65 ans a triplé́ en 6 semaines.

- Le taux d’occupation de nos hôpitaux par les seuls patients atteints du Covid-19 a dépassé́ le seuil de 50%.


Ces différentes progressions ont conduit le Gouvernement à étendre le couvre-feu à 38 nouveaux départements et à la Polynésie Française.

Ainsi, ce seront au total 54 départements et un territoire d’Outre-mer, soit 46 millions de Français qui seront placés sous couvre-feu.

Le président du Conseil Scientifique, Jean-François Delfraissy, se dit lui-même surpris par la brutalité avec laquelle l’épidémie reprend ces derniers jours, évoquant un possible lien avec les températures qui se rafraichissent, dans la perspective d’une possible saisonnalité du virus.


Le Doubs, lui, échappe de peu à une mesure de couvre-feu, mais soyons lucides, au vu de la progression épidémique dans le département, les seuils d’alerte maximale seront franchis probablement ce jour.

Nous devons nous préparer à des mesures de protection plus restrictives que celles actuellement en vigueur :

- Interdiction des rassemblements de plus de 6 personnes sur la voie publique.

- Application stricte du protocole sanitaire dans les restaurants.

- Encouragement au télétravail, lorsque cela est possible.

L’ensemble des mesures prises par la préfecture du Doubs sont consultables en cliquant ici.


La clé́ de cette lutte contre l’épidémie est plus que jamais entre les mains de chacun et chacune. Notre mobilisation doit être sans faille.

Aussi, face à cette reprise de l’épidémie, le Gouvernement lance la nouvelle application "TousAntiCovid" qui permet à chacun d’être acteur de la lutte contre l’épidémie.

Plus nous l’utilisons, et plus elle est efficace. Elle permet notamment de nous prévenir rapidement lorsque nous avons été en contact avec une personne positive au Covid, et donc de nous isoler tout aussi rapidement et d’éviter ainsi de contaminer nos proches et moins proches. L’anonymat y est garanti. De plus, des informations complémentaires sont disponibles dans la nouvelle interface : les derniers chiffres et informations concernant l’épidémie, les lieux où se faire dépister, l’attestation « couvre-feu ».

Je l’utilise personnellement et je vous invite à télécharger l’application en suivant ce lien https://bonjour.tousanticovid.gouv.fr/


Enfin, les mesures prises pour freiner le virus auront bien évidemment des conséquences sur notre société.

Le Gouvernement accompagne toutes ces conséquences, qu’elles soient économiques ou sociales. Dans ce contexte particulier, la ministre de la Culture a annoncé le déploiement de 115 millions d’euros pour venir en aide à la culture et au spectacle vivant.


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2017 - Tous droits réservés - Fannette Charvier