COVID-19 : Les annonces du Président de la République

Ce lundi 12 juillet, Emmanuel Macron s'est exprimé et a annoncé une série de mesures pour à la fois freiner la propagation de la Covid-19 et son variant Delta tout en renforçant la campagne de vaccination, il en a aussi profité pour faire d'autres annonces.




Un été pour vacciner

Tous les spécialistes le disent et l'observent, la vaccination est le seul moyen de se sortir de cette crise sanitaire qui frappe le monde entier depuis un an et demi. Mais la vaccination sera efficace si et seulement si une grande majorité de la population est vaccinée. C'est pourquoi cet été sera décisif surtout face à l'émergence du variant Delta et le risque d'une quatrième vague de contamination.


Le Président de la république a donc annoncé plusieurs mesures pour renforcer la vaccination :

  • Vaccination obligatoire pour tous ceux au contact des personnes fragiles. Le 15 septembre devront être vaccinés : tous les personnels soignants et non-soignants des hôpitaux, cliniques, maisons de retraite, établissements pour personnes en situation de handicap, ainsi que tous les professionnels ou bénévoles qui travaillent au contact des personnes âgées ou fragiles, y compris à domicile.

  • Tous les Français sont appelés à se faire vacciner au plus vite : la vaccination est possible sur tout le territoire et sans-rendez-vous. Dès la rentrée, des campagnes de vaccination seront déployées dans les établissements scolaires.

  • Une campagne de rappels sera lancée dès la rentrée pour les premiers vaccinés de janvier-février qui verront leurs anticorps baisser à l'automne. Les rendez-vous seront ouverts dès les derniers jours du mois d'août.


À chaque contamination, le virus peut muter et ainsi créer un variant encore plus contagieux que le variant Delta. C 'est pourquoi la vaccination à l'échelle mondiale est primordiale et doit s'intensifier afin de limiter la propagation du virus. La France à l'initiative d'ACT-A - plus de 2,5 millions de doses déjà données - intensifiera cette aide pour les pays les plus touchés (Tunisie).



Si ce n'est pas encore fait, s'il vous plaît, faites-vous vacciner : https://www.doctolib.fr/vaccination-covid-19.




De nouvelles mesures pour freiner le virus

Puisqu'il y a un rebond épidémique notamment en raison de l'émergence du variant Delta, et étant donné qu'il n'y a encore pas assez de Français vaccinés, le Président a annoncé des mesures pour freiner sa propagation :

  • L'état d'urgence sanitaire sera déclarée pour la Martinique et la Réunion et un couvre-feu sera instauré ;

  • Dès cette semaine, les contrôles aux frontières seront renforcés pour les ressortissants en provenance des pays à risque. Les voyageurs non-vaccinés seront contraints de s'isoler ;

  • À partir du 21 juillet, le pass sanitaire sera étendu sur tout le territoire à tous les rassemblements de plus de 50 personnes et à tous les lieux de loisir et de culture. Début août, il sera étendu aux cafés, restaurants, hôpitaux, EHPAD, établissements médicaux sociaux, transports longue distance. Pour les départements dont le taux d'incidence est supérieur à 200 avec une forte augmentation des hospitalisations, des mesures de freinage seront possibles (retour des jauges dans les lieux recevant du public ou télétravail).

  • Les test PCR seront payants dès cet automne, sauf prescription médicale.


Un été de la relance

L’été de mobilisation pour la vaccination sera aussi un été de relance car plus vite nous concrétiserons le plan de relance, plus fort sera notre rebond, notre lutte contre le réchauffement climatique (1/3 des crédits du plan de relance y sont consacrés).

  • Sur les 100 milliards d’euros votés à l’automne dernier, 40 milliards sont déjà mobilisés sur le terrain.

  • Le Gouvernement et nos préfets s’assureront durant l’été de la bonne mise en œuvre des investissements sur le terrain.

  • Il faut la mobilisation de tous sur le terrain pour lever les contraintes sur le manque de matières premières, les pénuries de mains d’œuvre.

  • Notre objectif : nous inscrire dans une trajectoire de plein emploi.



Une rentrée en confiance

Un été de mobilisation pour la vaccination et la relance pour être en mesure en septembre de préparer collectivement notre avenir.


Cet avenir est forgé par trois convictions :

  • La nécessité de construire l'indépendance française et européenne, en poursuivant l'action menée depuis 2017, avec un nouveau plan d'investissement pour faire émerger et bâtir la France de 2030.

  • La nécessité de préserver notre modèle social, notre joyau commun. Pour cela, une priorité : le travail et le mérite. La réforme de l’assurance chômage sera pleinement mise en place dès le 1er octobre pour que l’activité paie mieux que l’inactivité. Aussi, le Gouvernement continuera d'investir dans l’école et la formation. La réforme des retraites sera engagée dès que les conditions seront réunies, que l'épidémie est sous contrôle et que la reprise est bien assurée.

  • La nécessité de construire la réponse de la Nation à ceux qui ont été le plus touchés par la crise : à notre jeunesse, avec la présentation d'un Revenu d'Engagement Jeune (pour les jeunes sans emploi ou formation, et qui sera fondé sur une logique de droits et de devoirs pour amener les jeunes vers l'activité), et à nos aînés.


L'allocution complète du Président de la République





Posts à l'affiche
Posts Récents