COVID-19_Les recommandations pour les fêtes

Protéger Noël, anticiper la vague Omicron : des recommandations pour les fêtes et passage au pass vaccinal pour que chacun assume son choix.


La cinquième vague Delta continue à fortement nous toucher avec plus de 50 000 cas par jours, même si elle semble se rapprocher du pic. Elle se traduit par de fortes tensions hospitalières, plus encore à un moment où d’autres pathologies sévissent fortement sur le territoire et mettent notre hôpital sous pression. A cette cinquième vague s’ajoute aujourd’hui, la menace de la vague Omicron, variant du virus, qui se propage à une vitesse fulgurante chez nos voisins. Dans les pays touchés à l’étranger, le nombre de personnes touchées par le variant double tous les 2 à 3 jours et nous nous attendons à ce qu’il soit majoritaire en France dès le début de l’année 2022. A l’heure actuelle, nous savons que ce variant est extrêmement contagieux et qu’un schéma vaccinal complet, avec une dose de rappel, protège efficacement, à plus de 90%, contre les formes graves du variant Omicron. Aussi, plus que jamais, la vaccination est notre meilleure arme. Elle est celle qui, aujourd’hui encore, nous permet de rester ouverts malgré un taux d’incidence record. Aujourd’hui encore, 950 000 personnes ont reçu une injection de vaccin, un record, et nous devrions atteindre les 25 millions de Français ayant reçu une dose de rappel d’ici la fin de l’année.


Accélérer la vaccination

Nous sommes dans une course de vitesse avec le variant Omicron. Nous devons tout mettre en œuvre pour accélérer la campagne de vaccination :

  • nous souhaitons dépasser le million d’injections de doses de rappel par jour, nous allons donc faire monter en puissance notre dispositif, mobiliser les militaires et donner un accès renforcé au rappel en abaissant, dès le 3 janvier, le délai pour recevoir une dose de rappel de 5 mois à 4 mois après la dernière injection ;

  • les démarches dites « d’aller vers » en direction des populations qui ont pu passer à côté de la vaccination par éloignement ou méconnaissance seront renforcées.

Par ailleurs, parce que les non-vaccinés représentent moins de 10% des adultes et pourtant la grande majorité des malades en réanimation. Parce qu’ils ont eu le temps de la réflexion et que leur choix met aujourd’hui en danger la vie quotidienne de tout le pays, le pass sanitaire deviendra un pass vaccinal. Un texte sera examiné en ce sens début janvier en Conseil des ministres. Ainsi, il sera nécessaire d’être vacciné pour aller au cinéma, au restaurant ou à un spectacle. Dans le même temps, nous proposerons des mesures pour renforcer la lutte contre les faux pass sanitaires. Nous assumons de faire peser la contrainte sur les non-vaccinés. Nous savons également tout le travail mené par les soignants depuis des mois et en cette période encore. Aussi, nous prenons plusieurs mesures pour les soutenir dans leur effort :

  • la rémunération des heures supplémentaires à l’hôpital pour les service traitant des patients Covid sera multipliée par deux pendant les deux semaines de congés hivernaux ;

  • nous demandons aux personnels de ville de rester mobilisés pendant cette période de fêtes ;

  • des mesures seront également déployées pour nos services d'urgence.


En cette période de fêtes, la prudence et la responsabilité sont de mise

En plus du strict respect des gestes barrières (masque, aération, éviter les embrassades), il est nécessaire d’éviter les grands rassemblements. Plutôt qu’un nombre précis de convives, faisons preuve de bon sens : moins on est nombreux, moins on prend de risque. Nous invitons par ailleurs chacun, vacciné ou pas, à se tester (PCR, antigénique ou autotest en vente libre) dans les heures précédents ces moments de fête et de rencontres familiales. Rappelons qu’aujourd’hui, les tests sont gratuits pour 95% des Français et qu’il n’est pas l’heure de prendre des mesures qui inciteraient à ne pas se faire vacciner. Pour le Nouvel an, les préfets interdiront les regroupements sauvages, la consommation d’alcool sur la voie publique et les municipalités sont invitées à renoncer à l’organisation de grands rassemblements (ex : concerts ou feux d’artifice). De la même manière, nous invitons les collectivités à réfléchir à de nouveaux formats pour les cérémonies de vœux du mois de janvier, éviter de grands rassemblements et, en tout état de cause, ne pas prévoir de moments de collation où l’on baisse les masques.

Protéger Noël

Nous sommes encore face à une part d’inconnu mais nous devons anticiper. Ralentir et lisser la vague Omicron sont deux objectifs que nous devons souhaiter. Nous avons pris de l’avance par rapport à d’autres pays. Nous devons la conserver et tout faire pour éviter le recours à des mesures contraignantes.

Posts à l'affiche