ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR - Le plan #MaRentrée2021 pour une rentrée en présentiel

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, a annoncé vendredi 9 juillet, l'entrée en vigueur du plan #MaRentrée2021, qui fixe les grandes lignes de la rentrée universitaire 2021 et notamment l'objectif d'une reprise à 100% en présence.


Des mesures poursuivies pour aider les étudiants

Pendant la crise sanitaire, les étudiants ont été particulièrement touchés. Un trop grand nombre d'entre eux s'est retrouvé en précarité alimentaire, en détresse psychologique ou financière et le gouvernement y a apporté une réponse à la hauteur des enjeux. Ce plan #MaRentrée2021 poursuit les efforts engagés par le gouvernement.

Malheureusement notre combat contre la Covid-19 n'est pas encore terminé, c'est pourquoi la prochaine rentrée a dû être pensée et réfléchie avec cette maladie, c'est-à-dire avec les gestes barrières, avec la crise qui est toujours là.


Retrouvez les principales mesures annoncées par Frédérique Vidal :


1- Réussir une rentrée 100% présentiel

  • Parce que la crise a montré que, plus que jamais, les liens humains sont fondamentaux dans les campus, la rentrée universitaire sera organisée en présentiel.

  • Aucune contrainte de jauge ne s'applique à l'accueil des étudiants dans les établissements d'enseignement supérieur depuis le 1er juillet 2021

  • Afin d’accompagner ceux qui en ont le plus besoin, les emplois de tuteurs étudiants au cours de la prochaine rentrée et ceux de référents étudiants dans les résidences Crous seront relancés. Au cours du dernier semestre, plus de 3,6 millions d’heures de tutorat ont été réalisées au sein de l’ensemble des établissements, ce qui a permis de lutter efficacement contre le décrochage et l’isolement.


2- Des moyens inédits pour la prochaine rentrée

  • 34 000 nouvelles places seront ouvertes, que ce soit dans le cadre des financements issus de la loi orientation et réussite des étudiants ou du Plan de relance, soit un potentiel de recrutement de plus de 1 000 nouveaux emplois spécifiquement dans les établissements d'enseignement supérieur.

  • Plus de 200 millions d'euros complémentaires seront notifiés aux établissements d'ici la fin de l'année afin de leur permettre d'accompagner la rentrée tout en finançant leurs missions de recherche.

  • En faveur de l’apprentissage, les aides aux employeurs sont maintenues jusqu’à la fin de l’année 2021, y compris pour les masters.


3- Une politique vaccinale engagée

  • Au cours des premières semaines de rentrée, des équipes mobiles de vaccination seront déployées dans les campus afin de permettre aux étudiants qui le souhaitent de pouvoir bénéficier d’une vaccination.


4- Relancer la vie étudiante sur les campus

  • Afin de mieux financer la vie étudiante, sur la base d’expériences passées, les établissements seront incités à mobiliser la contribution vie étudiante et de campus (CVEC) pour financer des appels à manifestation d’intérêt dédiés à la vie étudiante.

  • Une commission spécialisée pour la vie et le bien-être étudiant sera installée à la rentrée au sein du Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER).



5- Lutter contre toutes les vulnérabilités dans l'enseignement supérieur

  • Les droits d’inscription dans l’enseignement supérieur sont gelés pour la deuxième année consécutive ainsi que les loyers dans les résidences étudiantes des Crous

  • Maintien du dispositif "Santé Psy Étudiant" qui a permis à plus de 7000 étudiants d'être pris en charge via la plateforme

  • Le ticket RU à 1 euro maintenu pour les étudiants boursiers à la rentrée prochaine

  • Dès la rentrée de septembre, le déploiement de distributeurs de protections périodiques sera poursuivi, notamment dans certains restaurants universitaires en plus des 800 déjà mis en place depuis février dernier.



Posts à l'affiche