JEUNESSE - Les mesures face à la crise

La crise sanitaire que l'on traverse depuis maintenant plus d'un an bouleverse notre société et particulièrement notre jeunesse. Comme l'a dit le Président de la République, « c'est dur d'avoir 20 ans en 2020 ». En effet notre jeunesse ne peut plus suivre une scolarité normale, ne peut plus s'ouvrir au monde comme avant et surtout peine à trouver un stage, un emploi et une vision de l'avenir. Depuis le début la crise sanitaire, le gouvernement essaie de répondre au mieux à la détresse de cette jeunesse bousculée.

Retrouvez ci-dessous l'ensemble des mesures prises pour aider les jeunes dans ce contexte.


Lancement du plan « 1 jeune 1 solution »

Lancé en juillet 2020, ce plan permet à des milliers de jeunes de pouvoir trouver un emploi, un stage ou une autre solution. L'État aide les employeurs via plusieurs leviers :

  • Compensation de charges de 4.000 euros pour tout jeune recruté entre août 2020 et janvier 2021 à destination des entreprises.

  • Prime à l’embauche d’un alternant allant jusqu’à 8.000€ pour les entreprises.

  • 200.000 places supplémentaires dans les filières de formation, dont 100.000 formations qualifiantes ou pré-qualifiantes proposées dans les métiers d'avenir (transition écologique, santé, numérique, et secteurs prioritaires du plan de relance).

  • 300.000 parcours d'insertion, dont 20% dans le secteur marchand.

Ce plan gouvernemental vise à répondre à toutes les solutions et son objectif est de ne laisser personne sur le bord de la route.


Dans la continuité de ce plan, un appel à projets en faveur du mentorat pour les jeunes a été lancé, s’appuyant sur une mobilisation financière exceptionnelle de 16 millions d’euros, permettra à 100.000 jeunes d’avoir accès à des mentors d’ici la fin d’année 2021.


Plus d'informations sur la plateforme 1jeune1solution.



Lancement du volontariat territorial en administration (VTA)

Le VTA s’adresse aux jeunes âgés de 18 à 30 ans, d’un niveau de diplôme au moins égal à Bac +2. Cette expérience professionnelle, soutenue financièrement pas l'État, bénéficie également aux jeunes dans la construction de leur parcours professionnel en leur apportant une expérience concrète.



Aides pour les étudiants


Le repas à 1 euro dans les restaurants universitaires est étendu à tous les étudiants qui en feront la demande

Cette mesure a été mise en place en septembre 2020 pour les étudiants boursiers. Pour faire face aux conséquences de la crise, elle est étendue à l’ensemble des étudiants pour deux repas, le midi et le soir.


Gratuité des protections hygiénique à la prochaine rentrée

Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, a annoncé cette mesure le mardi 23 février 2021. Les protections hygiéniques seront gratuites à la rentrée prochaine pour toutes les étudiantes dans les résidences universitaires des Crous et les services de santé universitaires. Cette mesure est une réponse directe à la précarité des jeunes. L'objectif est de déployer 1.500 distributeurs d'ici septembre.


Face au malaise psychologique, un "chèque psy" est créé pour les étudiants

Des dispositifs ont été mis en place depuis le début de la crise sanitaire (ambassadeurs dans les cités universitaires, doublement du nombre de psychologues sur les campus, etc).

Tous les étudiants, qui en feront la demande, bénéficieront d’une aide financière à partir du 1er février permettant de consulter un psychologue ou un psychiatre en ville pour être accompagné.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square