JEUNESSE : près de 700.000 jeunes embauchés en août-septembre grâce au plan « un jeune, une solution

Lancé le 23 juillet dernier par le Gouvernement, le plan « Un jeune, une solution », doté de 6,5 milliards d’euros (triplement des moyens consacrés aux jeunes), commence à porter ses fruits.

696.000 jeunes embauchés en août-septembre


En août et septembre, près de 700.000 jeunes de moins de 26 ans ont signé un CDD de plus de trois mois ou un CDI, soit 696.000 contrats exactement. Au cours de la même période de 2019, 686.000 jeunes avaient été recrutés, ce qui représente une hausse de 1,3% sur un an.

Sur la période, près de 50.000 entreprises ont demandé la compensation de cotisations patronales pouvant aller jusqu'à 4.000 euros, ce qui traduit un effet de rattrapage du gel des embauches du printemps.

Pour les employeurs qui recrutent, entre le 15 octobre 2020 et le 31 janvier 2021, un jeune de moins de 26 ans résidant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV), l'aide de l'État est portée à 7.000 euros la première année (17.000€ sur 3 ans pour un CDI), avec la création des « Emplois Francs + ».

De bons chiffres pour l’apprentissage


314.000 contrats d'apprentissage (prime de 5.000 euros pour l’embauche d’un alternant de moins de 18 ans, 8.000 euros s’il est majeur) ont été signés depuis le début de l'année, ce qui permet là aussi de rattraper le retard occasionné par la crise.

Si la dynamique se poursuit jusqu'à la fin de l'année, nous pourrions atteindre le niveau record de 368.000 contrats signés en 2019.

Le plan "Un jeune, une solution" au service de l'emploi et de la formation des jeunes


Le plan "Un jeune, une solution", construit avec les partenaires sociaux, les territoires et les entreprises pour trouver une solution adaptée à chacun, mobilise un ensemble de leviers (aides à l’embauche, formations, accompagnements, aides financières aux jeunes en difficulté) :

- Compensation de charges de 4.000 euros pour tout jeune recruté entre août 2020 et janvier 2021 est proposée aux entreprises.

- Prime à l’embauche d’un alternant allant jusqu’à 8.000€ pour les entreprises.

- 200.000 places supplémentaires dans les filières de formation, dont 100.000 formations qualifiantes ou pré-qualifiantes proposées dans les métiers d'avenir (transition écologique, santé, numérique, et secteurs prioritaires du plan de relance).

- 300.000 parcours d'insertion, dont 20% dans le secteur marchand.

Ce plan gouvernemental vise à répondre à toutes les solutions et son objectif est de ne laisser personne sur le bord de la route.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2017 - Tous droits réservés - Fannette Charvier