PROJET DE LOI DE FINANCEMENT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE : un budget en soutien à chacun

Mardi 27 octobre, les députés ont adopté le projet de loi de financement de la sécurité sociale : un budget d’engagement et de combat pour faire face à la situation sanitaire. Ce projet de loi de financement de la sécurité sociale fait face à une crise sanitaire sans précédent pour un combat qui sera de long terme.




Des soignants mieux rémunérés


Avec une augmentation mensuelle de 183€ (90€ dès septembre, 93€ en décembre-et non plus en mars comme prévu initialement), les personnels de santé voient leur rémunération augmenter de manière conséquente. Les soignants qui font des heures supplémentaires ou renoncent à des jours de congés bénéficieront d’une compensation financière : majoration de 50% des heures supplémentaires (rémunération horaire qui passe de20 à 30€ nets pour un infirmier, et de 12 à 20€ pour un aide-soignant).

Le PLFSS prévoit aussi une enveloppe supplémentaire de 2,4 milliards d’euros pour l’ONDAM (en plus de la hausse de 10 milliards d’euros déjà prévue en 2020). Cela permettra notamment l’ouverture de 4.000 lits à la demande.


200 millions d’euros pour les aides à domicile, une victoire pour la majorité

À l’unanimité, les députés ont voté un nouveau concours financier pérenne de 200 millions d’euros versé chaque année aux départements pour améliorer l’attractivité des métiers de l’aide à domicile. L’objectif : que plus aucun salaire ne se trouve en dessous du SMIC.


Extension du congé paternité de 14 à 28 jours : une avancée pour l’égalité femme-homme


L’allongement du congé paternité constitue une des mesures phares de la branche famille du PLFSS. En plus de le doubler, nous rendons 7 jours de ce congé obligatoire, pour qu’il soit bien accessible à tous, notamment aux salariés dont le contrat est précaire, et dont le taux de recours à ce congé était faible. Elle concernera tous les parents, quel que soit leur statut.


Prime de naissance : en avançant le versement, on soutient les futurs parents


La prime de naissance sera versée deux mois avant l’accouchement (et non deux mois après). D’environ 950 €, elle permet aux familles les plus modestes d’accueillir leur enfant dans les meilleures conditions et de leur éviter d’assumer seules les dépenses pour les équipements nécessaires.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

© 2017 - Tous droits réservés - Fannette Charvier