SANTÉ_ Profitez du mois sans tabac pour arrêter de fumer

Le 1er novembre a débuté l'opération Mois sans tabac porté par la sécurité sociale. Depuis le début du mandat, nous œuvrons pour lutter contre ce fléau qu'est l'addiction au tabac.


Le #MoisSansTabac est un défi collectif qui accompagne tous les fumeurs pour arrêter la consommation de tabac pendant 30 jours avec le soutien de leurs proches. Cette année, le Mois Sans Tabac regroupe plus de 90 000 inscrits, le défi propose gratuitement :

  • Un kit d’aide à l’arrêt

  • Un accompagnement par mail pour vous préparer et vous aider tout au long du mois.

  • Une appli de e-coaching avec des conseils de professionnels de la santé et des tabacologues disponibles au 39 89

Une politique de santé publique pour lutter contre le tabagisme


Afin de mener une lutte efficace contre ce fléau, le Gouvernement a engagé une politique de santé publique à plusieurs niveaux :

  • en augmentant le prix du paquet pour dissuader l’entrée dans la consommation de tabac ;

  • en remboursant les substituts nicotiniques par la Sécurité sociale depuis 2018 ;

  • en poursuivant des actions de sensibilisation comme le “mois sans tabac” qui mobilise en novembre de nombreux acteurs autour de la lutte contre le tabagisme.

Tabagisme et jeunesse, quels sont les risques ?

La consommation de tabac en France reste particulièrement importante. Au-delà de la question de santé publique et de prévention de la santé des jeunes, de nombreux risques persistent. Addiction, hausse de la précarité, anomalies pulmonaires, maladies... Le tabac tente régulièrement les jeunes afin de s’intégrer et d’être intégré par leurs pairs. La pression sociale, de groupe, facilite manifestement la consommation précoce de tabac chez les adolescents et les plus jeunes, puis génère progressivement le sentiment d’addiction.

Quelques chiffres clés :

  • Depuis son lancement en 2016, le mois sans tabac a rassemblé plus de 900 000 personnes.

  • L'accompagnement d'un professionnel de santé aide de 70% les chances de réussir son sevrage

  • On estime que chaque année, environ 200 000 jeunes commencent à fumer en France.

  • Entre 2019 et 2020, la consommation quotidienne de tabac a augmenté de trois points pour le tiers de la population française aux revenus les moins élevés

  • La prévalence du tabagisme quotidien n’a pas significativement varié entre 2019 (24,0%), le pré-confinement (25,6%) et le post-confinement (25,3%)

  • 75 000 personnes décèdent chaque année d'un cancer lié au tabac


POUR VOUS INSCRIRE CLIQUEZ ICI

Posts à l'affiche