SECURITE_ De nouvelles annonces pour renforcer la protection des Français

A l'occasion de son déplacement le 10 janvier dans les Alpes-Maritimes, le Président de la République a annoncé plusieurs mesures pour renforcer la protection des Français.


Après avoir dénoncé l'agression "intolérable" et "inacceptable" de Stéphane Claireaux, député LaREM de Saint-Pierre-et-Miquelon, le président de la République a présenté le bilan du quinquennat en matière de sécurité (cf. fiche Groupe ci-dessous).


🔷 Réinvestissement massif depuis le début du quinquennat dans la sécurité intérieure, la lutte contre le terrorisme, la radicalisation, le renseignement et la présence des forces de police et de gendarmerie sur le terrain, avec un seul objectif : que chacun(e) ait droit à une vie paisible.


🔷 Nous devons poursuivre notre stratégie ("décloisonner et avoir une approche de sécurité globale") car il y a toujours dans notre société des violences inacceptables. Aller plus loin, cela passe notamment par une poursuite de la stratégie de renforcement de la présence des forces de l'ordre sur le terrain.


✅ Dans ce contexte, le président de la République souhaite un nouvel effort budgétaire sans précédent (après un budget record en 2022) : + 15 Mds€ sur 5 ans (+25% sur le budget actuel) dans le projet de loi, qui sera présenté en mars en Conseil des ministres.


👉 Doublement du nombre de policiers sur le terrain d'ici à 2030 par la suppression de tâches annexes et des réorganisations :

▪️ Fin des "tâches indues" (ex. garde des bâtiments publics, transfert des détenus, police des audiences, etc). Objectif : environ 3.500 policiers et gendarmes en plus sur la voie publique.

▪️ Fin des tâches administratives des policiers et gendarmes à partir de 2023 (ex. contrôle administratif aux frontières ou gestion des centres de rétention administrative). Objectif : 3.000 agents supplémentaires sur la voie publique.


👏 Ces mesures viendront en complément des 10.000 postes de forces de l'ordre créés sur l’ensemble du quinquennat.


👉 Doublement de la présence policière dans les transports en commun "aux horaires où les agressions sont le plus constatées".

👉 Doublement, à 4.000, du nombre d'enquêteurs dédiés aux violences intrafamiliales (et 600 intervenants sociaux dans les commissariats et gendarmeries, soit +200).

👉 Création de 200 brigades de gendarmerie en milieu rural et d'une force d'action républicaine pour ces quartiers afin d'aider notamment à démanteler les points de trafic de drogue.

👉 Triplement à 300 euros de l'amende pour harcèlement de rue. Cet acte sera désormais qualifié de "délit".


✅ Le président de la République souhaite également poursuivre la stratégie visant à simplifier le quotidien des magistrats : les amendes forfaitaires délictuelles (AFD, utilisée notamment pour lutter contre la consommation de stupéfiants) seront généralisées pour les délits sanctionnés par des peines de moins d'un an de prison.


✅ Le président de la République veut intensifier la lutte contre la cyberdélinquance.

👉 Création d’au moins 1.500 cyber-patrouilleurs supplémentaires et d'une école de formation dans le cadre d'un plan d'investissement d'un milliard d'euros.

👉 Mise en place d'un équivalent numérique de l’appel « 17 » pour que chaque citoyen puisse signaler en direct une cyberattaque (virus, piratage, etc) et être mis en relation avec un opérateur spécialisé.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square